20octobre2017

Publicité

 

Les trésors de la bibliothèque de Versailles

29 juillet 2016 Marine J'aime le livre
La célèbre bibliothèque de Versailles abrite aujourd’hui près de 700.000 volumes, sauvegardant plus de 5.000 ans de lecture et d’histoire. 100.000 d’entre eux proviennent directement des collections du Château de Versailles.

Elle fait partie des bibliothèques classées monument historique depuis 1929 et réside dans les bâtiments de l’ancien « Hôtel des Affaires étrangères et de la Marine ». Elle fut construite entre 1761 et 1762 à la demande du duc de Choiseul, secrétaire d’état aux Affaires étrangères, pour accueillir les archives et le ministère des Affaires étrangères de Louis XV, jusqu’à la Révolution française. Son architecture anti-incendie, représentant une réelle innovation pour l’époque, était constituée essentiellement de voûtes plates en brique.

De nombreux diplomates comme Monsieur de La Fayette et Jefferson fréquentèrent une galerie spécialement conçue au sein de la bibliothèque. C’est à cet endroit que le traité qui stoppa la Guerre d’indépendance des Etats-Unis en 1783 fut négocié. Les archives diplomatiques, installées dans cette galerie regroupent 55.000 livres environ qui étaient encore à l’époque empruntés par le public.

On peut y déceler des livres de rois et reines de France (la fleur de lys attestant l’origine royale), d’Henri III à Louis XVI, en passant par Marie-Antoinette ou Marie de Médicis, ainsi que des tablettes cunéiformes de Mésopotamie à aujourd’hui. 

L’une des plus anciennes pièces date de 2300 avant JC. C’est une tablette cunéiforme mésopotamienne en argile, recouverte de textes administratifs sur les deux faces et sur les bords. Les incunables sont les ouvrages datant d’avant 1501, aux premiers temps de l’imprimerie. Ils représentent la majorité des livres de la collection. Parmi eux, on retrouve le « recueil des historiens des Gaules et de la France » de Louis XVI. Mais aussi, des livres de Marie de Médicis avec les monogrammes « MM » visibles sur toute la couverture. Egalement, quelques beaux ouvrages de Marie-Antoinette y sont exposés malgré son aversion présumée pour la culture et les livres. Ce sont les livres illustrés avec des couleurs très vives qui apparemment, l’intéressaient le plus.

Pour finir, on peut y découvrir de très petits ouvrages ayant appartenu à une duchesse, et ne contenant que des images, dont un avec des illustrations de Paul et Virginie. Leur couverture en peau de chagrin (cuir d’âne le plus souvent) ne permettant pas la fermeture complète du livre car cette matière est connue pour se rétrécir rapidement.

On peut y voir ici l’image de « La peau de chagrin », roman d’Honoré de Balzac publié en 1831, qui représente la force vitale de son propriétaire et qui se racornit après chacun de ses voeux… jusqu’à la disparition de la peau et la misère de son maître.

Légendes et crédits photos : 
Livre de Marie de Médicis ©ActuaLitté, CC BY-SA 2.0
Petits ouvrages illustrés d'une duchesse ©ActuaLitté, CC BY-SA 2.0
Tablette cunéiforme et lecteur ebook à la bibliothèque de Versailles ©ActuaLitté, CC BY-SA 2.0

devanture-biblio-versailles.jpg

Écrit par  Marine

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

leftPortail participatif sur l'actualité littéraire et la passion du livre : critiques, sélections de livres et d'écrivains, interviews, inédits, dossiers…

Partenaires

Mentions légales

Newsletter