20octobre2017

Publicité

 
Erreur
  • JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 44
  • JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 59

Interview : Pascal Antoine de la librairie Le Feu Follet à Paris

24 avril 2013 J'aime le livre
Libraire à Paris depuis 15 ans, Pascal Antoine propose un large éventail de livres introuvables et précieux. Dans la librairie Le Feu Follet vous pourrez trouver des incunables, des manuscrits, ou des livres dédicacés. Tous les domaines du savoir sont mis en avant tels que la littérature, les sciences, l'Histoire, la religion et les voyages. Le visiteur pourra acheter mais également estimer la valeur de ses livres.

Lib-FeuFollet-WEBPouvez-vous vous présenter ?
Je m’appelle Pascal Antoine, je suis libraire depuis 15 ans. J’ai fondé la librairie Le Feu Follet et le site www.edition-originale.com; en 1998, motivé par ma passion pour les textes et les auteurs français de littérature du XIXè siècle et du début du XXè siècle. J’ai petit à petit étendu l’activité de la librairie à tous les ouvrages rares et précieux, de l’incunable aux envois autographes du XXè siècle, dans tous les domaines du savoir, puis aux gravures et dessins anciens. J’ai commencé par sacrifier ma collection personnelle pour démarrer. Ensuite, entre les achats aux particuliers, dans les ventes aux enchères et à des confrères, j’ai constitué un stock qui comporte aujourd’hui plus de 20 000 ouvrages, que je propose en boutique et sur internet à une clientèle internationale.

La librairie, un hobby ou un travail ?
Une passion.

Quel conseil donneriez-vous à un futur lecteur qui vient chez vous ?
Je conseillerais à une personne souhaitant se lancer dans la bibliophilie de se diriger en premier lieu vers des textes qui la passionnent, qui la touchent, sans penser à un éventuel intérêt financier à venir. Une bibliothèque construite avec passion et patience sera toujours plus valorisée qu’un investissement à but spéculatif.

Que préférez-vous dans votre métier ?
Découvrir des pièces rares et les faire découvrir à mes clients.

Y a-t-il, au contraire, un livre que vous rechignez à vendre ?
Je préfère toujours vendre un livre pour le partager avec les autres, je pense que nous avons une vocation de conservation et de transmission de ce trésor écrit.

Quelle est la demande la plus farfelue qu’on vous ait soumis ?
Une personne cherchait à acheter un livre “avec un trou dedans pour mettre une bague”. Evidemment nous l’avons dirigé vers des ouvrages de moindre valeur que les nôtres, qui sont destinés à être conservés et transmis...

Comment envisagez-vous l’avenir de votre profession ?
Je suis optimiste, tant que les libraires d’anciens trouveront des pièces rares, ils trouveront une clientèle...






Écrit par 

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

leftPortail participatif sur l'actualité littéraire et la passion du livre : critiques, sélections de livres et d'écrivains, interviews, inédits, dossiers…

Partenaires

Mentions légales

Newsletter